L'itinéraire supporte la cause de prévention du suicide


C'est avec grand plaisir qu'à la fin de juillet 2009, notre directeur-exécutif et fondateur François H. de Beaulieu a discuté au téléphone avec la journaliste Christine Berger du magazine L'itinéraire, et s'est ouvert sur la cause qui le touche le plus à coeur, la prévention du suicide.

Le groupe communautaire L'itinéraire est un organisme à but non-lucratif fondé en 1990 pour aider les personnes dans la rue. Le conseil d'administration est composé en majorité de personnes ayant connu l'itinérance, l'alcoolisme ou la toxicomanie. Cet organisme et son magazine répondent à un besoin majeur et urgent : rétablir un pont entre la société et les exclus, rétablir la communication entre ces deux mondes, aider à leur réintégration et à leur rendre de la dignité. C’est une mission majeure qui nous touche et que soutenons et encourageons avec force. Trop de personnes souffrent et meurent autour de nous parfois dans une complète indifférence…

Et c'est aussi avec un énorme plaisir que nous aidons ce magazine qui a une action sociale exemplaire. Les camelots, qui sont itinérants, achètent L'itinéraire 1$ et le revendent 2$. Ils ont aussi leurs codes de vente bien détaillés. Bravo.

Voici le texte de Christine Berger qui est paru dans l'édition du 15 novembre 2009:

Au cours des quarante-cinq dernières années, le nombre de suicides a augmenté de 60% à l'échelle mondiale. Chaque minute, deux personnes sur la planète choisissent de s'enlever la vie. C'est pour briser le silence autour de ces statistiques alarmantes que François H. de Beaulieu a créé le site A Click For A Wish, en ligne depuis le mois de juin dernier.

"Le grand désir de mourir, de mettre fin à mes jours, je ne l'ai plus, ça fait déjà un bon bout de temps, et je pense qu'il existe des moyens pour cultiver ce désir de vivre", confie France Castel sur une vidéo du site. "Je suis impliquée dans A Click For A Wish parce que je trouve que c'est de notre temps, c'est un moyen d'aujourd'hui. On n'avait pas ça avant, quand moi j'étais très malade", poursuit celle qui a tenté à deux reprises de mettre fin à ses jours.

A Click For A Wish, basé à Montréal, est une arme supplémentaire pour lutter contre le suicide. Décliné en trois langues, le site internet se présente comme un carrefour de réflexion et un lieu d'action. L'équipe de A Click For A Wish y présente en photo et en vidéo les différents projets réalisés par des organismes locaux grâce au concours financier des visiteurs du site. La totalité des dons amassés sont versés à des organismes travaillant à prévenir le suicide et à assurer le suivi auprès des personnes suicidaires.

Témoignages, production indépendantes, chroniques de spécialistes, forums, articles, trucs et astuces, liste d'organismes, statistiques, citations inspirantes: tout est là pour informer et redonner espoir. "Chaque mois, nous accueillons une personnalité qui vient partager une expérience personnelle ou un message d'espoir; après France Castel, un acteur américain suivra. L'objectif est de montrer que ces personnalités que nous admirons ont eu, elles aussi, leurs moments difficiles", informe François H. de Beaulieu.

L'augmentation du nombre de suicides est due à l'étiolement des filets familiaux et sociaux, estime François H. de Beaulieu. Autrefois, ces filets permettaient de rattraper les individus saisis d'idées noires. "Ces filets se sont fragilisés à tel point qu'aujourd'hui, ils ne remplissent plus leur fonction, explique François H. de Beaulieu. Quand quelqu'un tombe, malheureusement il risque de tomber très bas et de ne plus jamais se relever."

À l'heure actuelle, le suicide apparaît souvent comme étant la deuxième ou la troisième cause de décès chez les adolescents et les jeunes adultes. Tous âges confondus, il arrive treizième. Le suicide n'épargne personne, pourtant il reste tabou.

Merci à Christine Berger pour son texte La vie à tout prix.

Pour en savoir plus sur L'itinéraire : http://itineraire.ca

Par Dino Masson
Nom :

Courriel :

Commentaire :