La gestion du stress


Notre monde occidental parle de « stress » ... un mot aux multiples sens qui nous vient d'Outre-Atlantique. Les spécialistes parlent de tension, d'effort intense, mais pour le commun des mortels, c'est aussi un état général qui conditionne sa qualité de vie.

Comprendre le stress

En fait si l'on se fie à sa racine étymologique qui nous vient du mot latin « astringere » qui signifie littéralement « serrer », tout peut devenir plus simple. Il a d'abord donné en français le mot astringent (en latin, astringens) bien connu dans le monde des produits de beauté pour qualifier la capacité à resserrer les tissus de la peau et il nous est revenu par l'anglais sous une forme plus courte avec stress. Ceci dit, on peut définir tout simplement le stress comme un mécanisme de contrainte permanent ou passager, vécu par une personne.

Il en existe théoriquement deux types: organique et émotionnel, mais bien souvent, ils ont tendance à se mélanger et à donner des réactions spécifiques, qualifiées de psychosomatiques.

  • Sur le plan physique, c'est relativement facile de déterminer quand il y a un stress, car, habituellement, la cause peut être définie de façon concrète. Par exemple: votre charge de travail est trop importante, vous en parlez à votre supérieur et vous réglez le problème avant que cela ne devienne insupportable et provoque chez vous une situation de stress.
  • Sur le plan psychologique, tout devient plus complexe, car cela rentre dans le domaine du subjectif, où les émotions et l'imagination rentrent en compte. En effet, si l'on prend l'exemple précédent, il se peut que votre sentiment de contrainte et de stress, par rapport à la charge de travail vous soit personnel, et qu'un collègue mis à votre place dans la même situation ne le vive pas du tout de la même façon.


Alors, comment gérer le stress?...

Pour gérer positivement un stress qu'il soit physique, psychologique ou les deux à la fois, il est important de considérer ces trois aspects :

  1. La confiance en soi :
    Face à une situation donnée, il est normal qu'une personne se pose la question de savoir si elle est capable de réussir ce qu'elle a à accomplir, ce qui provoque une tension. Résoudre le stress qui en découle, revient à travailler et à développer la confiance en soi.
  2. Les peurs :
    La nature humaine est ainsi faite, qu'elle a toujours conscience directement ou indirectement qu'il existe des limites dans ses capacités. Résoudre le stress qui en découle, revient à repousser les limites imposées par ces peurs.
  3. Les dépendances affectives :
    Aimer et être aimé sont des besoins essentiels propres à chacun et chacune. La non satisfaction de ces besoins est source d'un mal-être qui rend le sujet plus vulnérable aux tensions. Résoudre le stress qui en découle, passe par la recherche d'un équilibre affectif.




  4. Autres articles du Dr G. Charpentier, PhD:

    Nom :

    Courriel :

    Commentaire :