La quête du bonheur


Gérard CHARPENTIER Ph. D.
Psychanalyste et sociologue
www.gerardcharpentier.com

La recherche du bonheur est sans aucun doute l’un des moteurs les plus importants de l’existence. C’est là une dimension subjective, mais qui, dans tous les cas, se traduit concrètement dans la vie de tous les jours par un sentiment de satisfaction quand on le trouve ou de frustration, si ce n’est pas le cas.

Si on aborde ce sujet sous un angle plus philosophique, on peut dire que la vie est une succession de moments différents et que le défi à relever est de les relier entre eux pour en faire un tout harmonieux et heureux, on peut également dire que le bien-être et le bonheur résident dans le fait de vivre intérieurement un sentiment d’équilibre.

On peut aussi agir pour « recentrer » sa vie et faire en sorte qu’elle aboutisse à ce que l’on souhaite. Pour aller dans ce sens, il est indispensable de donner à sa vie un nouveau sens et pour cela, il faut procéder par étapes.

Ainsi, pour arriver au bonheur et au succès, il faut d’abord définir personnellement ce que l’on considère comme le bonheur et le succès. Par la suite, il faut déterminer les objectifs nécessaires pour atteindre ce fameux bonheur. Finalement, il sera indispensable d’entreprendre des actions et par la force des choses, faire des choix.

En fait, pour « recentrer » sa vie et lui donner un sens nouveau, il faut se donner les moyens nécessaires pour atteindre l’objectif final qu’est le bonheur. Pour y parvenir, il est indispensable d’analyser le pour et le contre de ses forces et de ses faiblesses.

Il faudra répondre à un certain nombre de questions relativement à son besoin de plaisir, à la confiance en soi, à la relation amoureuse et sexuelle, au sens du travail, ou encore à l’acceptation des contraintes et de l’effort, etc.

Ce qui permet finalement de faire le point et de « recentrer » sa vie et trouver ainsi le chemin d’une vie heureuse.

Prochaine chronique : « Les trois éléments de l’harmonie personnelle »



Autres articles du Dr G. Charpentier, PhD:

: (2)
Nom :

Courriel :

Commentaire :

 
fany  
(Il y a 426 semaines, 3 jours )
quand on s'appuie sur des illusions pour se conforter dans la vie, les problèmes commencent. Et se saoûler d'illusions en croyant bien faire est pire parce qu'on continue. Et plus on continue ainsi, plus on se perd. Et notre vie fini par devenir insensée.

Carl  
(Il y a 429 semaines, 4 heures )
C'est vrai que la recherche du bonheur est ce qui rassemble tous les être humains peut importe leurs races ou origine. Je crois que le président JFK avait dit ça lors d'un de ces discours lors de la guerre froide.